Durant l’été 2017, le Barreau, la Chambre des notaires et l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec (CPA) ont, ensemble, lancé un appel d’offres visant à offrir à leurs membres un service infonuagique¹ (néologisme de cloud computing²) adapté aux exigences de leurs professions. Qui permet aujourd’hui d’aboutir à une proposition de service qui sera désormais accessible à partir de ce mois de septembre 2018³.

Partager l’article

CATEGORIES

RSS Diigo

  • La montée de l'intelligence artificielle: un point d'inflexion critique pour la profession comptable 1 mai 2019
    Comments:Dans ce rapport, nous décrirons ce qu'est l'intelligence artificielle, ainsi que les sous-catégories d'apprentissage par la machine et d'apprentissage en profondeur. Nous placerons la technologie dans un contexte historique et montrerons pourquoi, compte tenu de sa durée de vie de plusieurs décennies, nous sommes à un point d'inflexion, du moins dans la profession. Plus important […]
  • Canada - Guide CPA des bonnes Pratiques IA.pdf 30 mars 2019
    Tags: #CPA, #Canada, #IA, #Pratiques, #Data, #Avenir, #Comptabilitéby: lelab50diigo
  • Canada - Introduction CPA et IA.pdf 30 mars 2019
    Comments:Cette publication explique les mots à la mode et certains termes en lien avec l’IA (apprentissage machine, apprentissage profond, robotisation des processus, vision par ordinateur, etc.), aborde l’évolution des données, de l’IA et de la puissance informatique, et aide à entamer une réflexion concernant l’IA et l’incidence qu’elle pourrait avoir sur le travail des CPA. […]
  • Canada - Megadonnées et IA, l'avenir de la comptabilité et de la finance 30 mars 2019
    Comments:- la convergence des mégadonnées et de l’IA, et ce qu’elle signifie pour les CPA- les nouvelles technologies d’IA et la façon dont elles transformeront le rôle des CPA- les nouvelles compétences requises dans un monde axé sur l’IA et les données - lelab50diigoTags: #CPA, #Canada, #IA, #Pratiques, #Data, #Avenir, #Comptabilitéby: lelab50diigo
  • Intelligence artificielle : État de l'art et perspectives pour la France | Direction Générale des Entreprises (DGE) 2 mars 2019
    Comments:Faire de la France un acteur majeur de l’intelligence artificielle (IA) est l’ambition de la stratégie nationale présentée en mars 2018 par le président de la République. La dynamique d’innovation et d’investissement est forte dans le domaine de l’IA qui est sujet à une concurrence mondiale intense. Acteurs privés et publics ont multiplié par dix […]

Quel est l’enjeu ? Assurer à leurs membres un service compatible avec les exigences réglementaires et déontologiques de ces professionnels. Car le développement des échanges virtuels ne va pas sans poser questions en termes de sécurité des informations et en particulier de respect du secret professionnel. Ainsi, comment s’assurer qu’un fournisseur de services cloud ou encore de messagerie apportent un minimum de garantie de nature à exonérer le professionnel de tout reproche, en particulier en termes de responsabilité ? Ainsi et notamment, à qui appartiennent les mails échangés avec le client ? Qui peut y avoir accès ?

En France, le conseil supérieur de l’ordre des experts-comptables s’est très tôt emparé de cette question en publiant un guide pratique sur la bonne utilisation du cloud computing à destination des cabinets. Reste au professionnel à vérifier que son prestataire est bien conforme.

La profession québécoise va donc plus loin, en proposant une solution clé en main, assurée par le consortium formé par les sociétés Lafortune Technologies et Avancie. Car, selon Manon Durivage, première vice-présidente à l’encadrement et au développement de la profession à l’Ordre des CPA du Québec,

« l’une de nos priorités est d’accompagner nos membres, spécialement les praticiens seuls ou les petits cabinets, afin de les aider à négocier rapidement le virage numérique ».

Autre singularité : le travail en commun de trois professions – notaire, avocat et comptable agréé – afin de proposer une solution commune. Le symbole est fort, puisque qu’il permet d’affirmer que, dans ce domaine, les exigences sont peu ou prou identiques. Mais également vis à vis du public et des parties prenantes, cela permet d’envoyer un message de confiance, en affichant les efforts déployés en commun pour leur garantir une sécurité maximale.

Un exemple à dupliquer plus largement ?

Notes

Nos articles récents

print